Accueil » Impact'eurs du sud-ouest » Préserver les océans et sensibiliser à la pollution plastique avec Pickitup40

Préserver les océans et sensibiliser à la pollution plastique avec Pickitup40

Association Pickitup40 pour la préservation des océans et des espaces naturels

Comment préserver les océans ? Présentation de PickItUp40 association landaise de sensibilisation à la préservation des océans et littoraux sur la côte sud des Landes.

Présentation de la démarche éco-citoyenne de Pickitup40

Préserver les océans de la pollution plastique est le fer de lance de cette association landaise qui lutte pour la préservation des océans, des littoraux et de l’écosystème marin.

La genèse de Pickitup40 est née de la rencontre entre citoyens et habitants lors de ramassages de déchets sur les plages de Capbreton sur la côte sud Landes.

À force de discussions et d’échanges autour de l’urgence climatique, l’association Pickitup40 voit le jour à l’été 2020. Dès lors, des opérations de ramassage de déchets se développent de plus en plus sur les plages de Labenne, Capbreton, Hossegor et Seignosse.

C’est à ce moment-là que je découvre l’existence de cette association et de ses membres bénévoles toutes et tous conscients de la gravité environnementale engendrée par la pollution plastique des océans. Comme une évidence, je décide de rejoindre l’équipe dans cette aventure et je m’implique dans les projets ainsi que dans la communication de l’asso.

PickItUp40 association landaise de sensibilisation et d’éducation à la protection des espaces naturels, a pour but de mener des démarches éco-citoyennes afin de faire évoluer nos mentalités, nos habitudes et modes de consommation.

L’association sensibilise et éduque les différents publics à la protection des espaces naturels, notamment le milieu naturel marin.

À aujourd’hui l’association compte une centaine de bénévoles.

La pollution plastique : un constat alarmant

Constat oblige, la pollution des océans est massive. Il n’y a qu’à s’en rendre compte par soi-même quand on se promène sur les plages en basse saison pendant l’hiver. Les tempêtes saisonnières hivernales témoignent de cette urgence climatique et de la maladie de nos océans.

Ce sont plus de 4 milliards de déchets qui sont produits tous les ans dans le monde. Aujourd’hui, on évoque même un 7ème continent uniquement peuplé de déchets plastiques. Situé dans le nord de l’océan Pacifique, il se distingue comme une plaque immense d’une superficie égale à 6x l’échelle de la France où s’amoncellent des tonnes de déchets. La majorité de ces déchets sont faits de plastique (bouteilles, bidons, filets de pêche, barquettes alimentaires, coton tiges, batons de sucette, filtres de mégots de cigarettes, micro-plastiques, entre autres).

D’où proviennent les déchets plastiques des océans ?

Alors à cause de qui ? Un peu tout le monde si on y réfléchit bien. Déjà les industries agroalimentaires majoritairement qui n’en finissent pas de produire de nouveaux déchets plastiques.

Ensuite, les médias qui incitent le consommateur a toujours dépenser de l’argent pour des produits ou des articles savamment présentés sur les publicités. Affichages publicitaires dans l’espace public et dans les magasins, publicités TV, publicités sur le Web, magazines, sites e-commerce … tout est calculé pour séduire toujours plus l’acheteur.

Enfin, nous consommateurs qui avons parfois du mal à prendre conscience de nos habitudes d’achat et de consommation.

Les réglementations pour solutionner les problèmes de la pollution plastique

Depuis 2008, existe la norme internationale ISO 15270:2008 « Plastiques – Lignes directrices pour la valorisation et le recyclage des déchets plastiques ». Cette norme concerne toutes les parties prenantes de l’industrie plastique.

Voici son rôle :

  • Elle établit les différentes options pour la valorisation des déchets plastiques provenant de sources pré-consommation et post-consommation ;
  • Elle établit également les exigences en matière de qualité, qu’il convient de considérer dans toutes les étapes du processus de valorisation ;
  • Et fournit des recommandations générales à inclure dans les normes de matières, les normes d’essai et les spécifications de produit.

Source : Iso.org

Lorsqu’on achète un produit emballé dans du plastique, on peut faire attention aux symboles PET 01 et PEHD 2 (logos en triangle avec 3 flèches) qui certifient que ces emballages plastiques se recyclent à 100%. On y retrouve les bouteilles en plastique (eau, lait, jus, bidons de lessive, flacons, barquettes alimentaires).

Des solutions pour ralentir le réchauffement climatique

Au final, si j’en viens à parler de réchauffement climatique c’est parce que tout se ramène à ça. Tout ce que l’être humain (professionnels et particuliers) produit comme déchets n’est que la conséquence de sa manière de consommer au quotidien et ce depuis les années 70.

La pollution plastique des océans mais également la pollution des espaces naturels comme les forêts, les zones boisées ou les réserves naturelles ainsi que leur déforestation participent à l’ampleur de la catastrophe écologique.

Pickitup40 sensibilise les jeunes publics

Depuis le début, PickItUp40 a pour projet d’inviter les citoyens à nettoyer les plages mais également de communiquer avec le jeune public (enfants et adolescents) pour les sensibiliser à la protection des océans et du littoral.

En ce sens, les bénévoles de l’association landaise se déplacent dans les établissements scolaires (écoles primaires, collèges) à la demande des enseignants pour mener une opération de ramassage de déchets et d’éducation à la préservation des milieux naturels.

Ces actions peuvent prendre la forme de ramassages de déchets soit sur les plages ou soit en milieu urbain et forestier. Par exemple, PickItUp40 est intervenue au collège de St-Vincent-de-Tyrosse à la demande d’une association de lycéens engagée dans la préservation de l’environnement. Ensemble, les membres des 2 associations ont organisé un ramassage de déchets dans l’enceinte du lycée et aussi dans l’espace public extérieur à l’établissement.

”Ma ville sans plastique” le projet 2021 de Pickitup40

Le début de l’année 2021 marque le top départ du projet “Ma ville sans plastique” de l’association landaise.

L’idée est de constituer un réseau de partenaires locaux sensibles à l’environnement prêts à nous aider dans le projet “ma ville sans plastique”.

En l’état actuel des choses, nous avançons sur la mise en place de notre projet et des discussions sont déjà en cours pour présenter un dossier de demande de financement auprès des institutions publiques départementales.

Je vous en dirai plus quand tout sera officiellement lancé !

Rejoindre Pickitup40

N’hésitez pas à nous rejoindre si vous habitez sur la côte landaise car Pickitup a besoin de vous pour venir à bout de cette pollution plastique ! Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons mettre en place de nouveaux projets et fédérer des actions locales.

Si vous souhaitez rejoindre notre équipe vous pouvez adhérer à l’asso depuis la plateforme HelloAsso > HelloAsso Pickitup40

Si vous n’habitez pas sur la côte landaise mais souhaitez quand même contribuer à nos actions vous pouvez également faire un don > Don Pickitup40

Pour joindre Pickitup40  : 

Géraldine Jourdan : +33 6 50 90 66 63 / Rony Lucas : +33 7 82 71 86 14

Mail : pickitup40landes [at] gmail [dot] com

Facebook : Page Pickitup40 / Instagram : Profil Pickitup40

Conclusion :

Cela faisait un moment que je voulais vous parler de mon adhésion à Pickitup40 et maintenant je suis fière de pouvoir vous présenter cet article ! Pour l’instant, la communication se passe sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram mais d’ici les prochains mois nous aurons un site web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *