Accueil » Itinéraires photographiques » À la découverte de Tignes en Savoie

À la découverte de Tignes en Savoie

Le-lac-de-Tignes-encore-gelé

Connaissez-vous la station de Tignes ? Cette station de ski de haute-montagne située en Savoie dans le massif de la Vanoise en Haute-Tarentaise culmine jusqu’à 2100 mètres d’altitude. Je vous embarque à la découverte de cette belle région pour des vacances printanières sous la neige !

Tignes, station de ski incontournable des Alpes du nord 

Pour vous situer la station de Tignes, rien de tel qu’une bonne carte et qu’un peu d’Histoire 😉

Vous remarquerez la proximité avec la frontière italienne en Vallée d’Aoste.

Tignes est une station de ski reconnue pour ses pentes abruptes, le ski alpin, le ski de randonnée et son glacier la Grande Motte à 3600 mètres d’altitude également skiable l’été si conditions neigeuses favorables. 

La réputation de la station est due en partie à sa participation aux JO d’hiver d’Albertville en 1992 où elle a accueilli les épreuves olympiques de ski acrobatique.

Durant les Jeux Olympiques d’hiver d’Albertville, le domaine olympique skiable s’étendait sur la station de Tignes et celle de Val d’Isère. Les 2 stations sont séparées par quelques cols ainsi qu’une route qui passe par le barrage du Chevril.

L’Histoire de Tignes et son barrage

L’ancien village de Tignes fut noyé sous les eaux montantes du barrage à la fin de sa construction en 1952. Quelque 300 Tignards durent être déplacés vers le nouvel ensemble de hameaux que nous connaissons maintenant :

  • Tignes Les Brévières à 1 550 m ;
  • Tignes 1800 à 1 800 m ;
  • Tignes Les Boisses à 1 850 m ;
  • Tignes le Lavachet à 2 050 m ;
  • Tignes le Lac à 2 100 m ;
  • Tignes Val Claret à 2 150 m.


La construction du barrage fut envisagée lorsque Tignes commença à connaître un nouvel essor, celui du tourisme et de l’énergie. Les 2 étaient liés puisque Tignes devint station de ski dans les années 1930. Par conséquent, il fallut construire les premières remontées mécaniques et les premiers hôtels qui demandèrent de l’énergie électrique.

Avant tout ça, les Tignards vivaient de l’abondance de l’agriculture du fait des bonnes conditions d’ensoleillement de la vallée.

Attention toute particulière pour les sérievores comme moi : si vous avez regardé la série de Canal + “Les Revenants” le scénario s’est inspiré de l’histoire de Tignes. On peut y voir le barrage du Chevril ainsi que le paysage de la vallée de la Haute-Tarentaise.

Une petite semaine à Tignes début mai ça donne quoi ?

Croyez-le ou non mais le printemps à Tignes est plutôt du genre tardif et se fait désirer aussi bien par les vacanciers que par les locaux ! Les diverses dépressions venues de l’ouest ont apporté des cumuls de neige importants pour la saison. D’après les gens du coin, il n’est pas rare de voir de la neige au mois de mai à Tignes. 

Heureusement, j’avais consulté les prévisions météo avant de partir et mon contact sur place m’avait prévenu des conditions météo sur place 3 jours avant mon arrivée.

Moi qui voulais partir à la montagne pour faire de jolies randonnées sous un soleil doux et printanier, ben c’était râpé ! Si, sauf le tout premier jour ! Il a fait beau pour mon premier jour à Tignes et nous en avons profité pour faire une petite rando avec mon amie.

Ensuite, temps nuageux le lendemain en début d’après-midi puis chutes de neige en soirée et sans arrêt jusqu’au dernier jour ! Si bien que la veille avant de partir, il a fallu déneiger l’entrée de la résidence au petit matin. Ce sont 30 cm de neige cumulés depuis le début de la semaine ! Incroyable !

Prévoyante que je suis, j’avais la tenue pour l’hiver ! Pantalon de ski, chaussures de rando hiver, pull chauds, t-shirts longs techniques, grosses chaussettes, bonnet, écharpe … bref la totale pour des vacances au ski en février !

D’ailleurs, tous les jours sur mon smartphone la météo indiquait un risque d’avalanche… sympa ! Et malheureusement, ce fut le cas mais pas du côté de Tignes.

La rando en direction du lac du Chevril 

Puisque je n’ai eu l’occasion de randonner qu’une seule fois, je me suis lâchée sur les photos ! J’étais impressionnée par la hauteur des montagnes ! Déjà, par celle du glacier de la Grande Motte que je voyais tous les matins depuis ma baie vitrée. Puis, par celle des les sapins aussi à flancs de montagne. Le silence autour a été une cure de jouvance.

Habituellement, je suis plus océan et chaleur pour des vacances. Cela dit, j’avoue qu’être au grand air et autant en hauteur m’a permis de faire du vide. J’avais besoin de repos et de me changer les idées après cette année anxiogène qui venait de s’écouler.

À mon grand regret, j’aurais préféré que la neige cesse pour laisser place au soleil et faire plus de balades. Cependant, je suis reconnaissante d’avoir eu la chance de découvrir cette belle région et sans doute que j’y reviendrai pendant l’été pour la redécouvrir d’une autre manière.

10 commentaires sur “À la découverte de Tignes en Savoie”

  1. Labeque Géraldine

    On s’y croirait ! Merci pour ce commentaire très érudit et bien imagé . Tu as un vrai talent Julie . Bisous 👍👏😘😘

  2. Jolie découverte de cet endroit Julie par ton texte clair avec une touche historique de jolies photos et l ambiance ressentie bien transmise .. à suivre 😊à TE suivre…

  3. Labeyrie Régine

    Un texte joliment décrit, une touche d’histoire bien résumée, des photos magnifiques oui réellement tu m’as embarqué dans ton voyage. Bravo et merci pour ce partage.

  4. Merci 🙏 Julie pour ce partage. Les paysages sont beaux à couper le souffle. C’est le paradis des skieurs ⛷. On se croirait dans l’Himalaya tellement c’est beau. On a de la chance de vivre dans un pays qui offre tant des diversités. Bisous 😘

    1. Merci beaucoup :* Oui, en Savoie ça culmine très haut et effectivement les bons skieurs et snowboarders se font plaisir à Tignes ! L’été c’est sympa aussi on peut skier le glacier de la Grande Motte et avoir un panorama exceptionnel (3600 mètres) sur le Massif de la Vanoise. Pour une landaise c’est complètement dépaysant 🙂 Oui, effectivement il y a de quoi faire dans notre pays, nous avons de belles régions à visiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *